Samedi 20 mai 6 20 /05 /Mai 10:30

Complémentaire de la médecine classique, l’Ostéopathie commence à intégrer le milieu hospitalier. Depuis quelques années, les services de néonatalogie de l’hôpital Robert DEBRE à Paris se sont enrichis de la présence d’ostéopathes.

A toutes les étapes de la vie.

 

Adaptée à chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie, l’Ostéopathie apporte sa contribution à la femme enceinte tout au long de sa grossesse, aux nourrissons, aux enfants, aux adultes, aux personnes âgées et aux sportifs, professionnels ou amateurs.

 Son innocuité, son action préventive et son effet curatif ont  cependant des limites et l’Ostéopathie ne prétend pas tout soigner. Elle intervient en complément de la médecine allopathique et ne propose pas de traiter les maladies cancéreuses dégénératives, génétiques, infectieuses ou mentales, ni les fractures et luxations orthopédiques.

De la tête aux pieds.

 

 

L’Ostéopathie connaît de vastes champs d’application, elle est  efficace dans de nombreux domaines : sur les structures articulaires et musculaires : pied, cheville, genou, hanche, coude, épaule, crâne, colonne vertébrale; sur les tissus vivants : sanguins, pulmonaires, nerveux, osseux, conjonctifs et sur les organes palpables : foie, vessie, intestins...

Consulté pour des troubles ou des douleurs fonctionnelles, l’ostéopathe observe la façon dont le patient se déplace. Après un examen palpatoire qui permet de déceler les restrictions de mobilité, il traite les dysfonctions des grands systèmes du corps. 

 

L’Ostéopathe recherche également les manifestations de stress, de surmenage ou de choc qui ont perturbé l’équilibre du patient, à différents moments de sa vie.

Détail des champs d'application de l'ostéopathie : 

 

Système musculo-squelettique:
Entorses, tendinites, douleurs articulaires, pubalgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, lumbagos, costalgies, douleurs coccygiennes et toutes douleurs à la suite d'un traumatisme important (sportif, accident de la circulation, etc.).

Système neurologique:   
Sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies faciales, neuropathies diverses, etc.

Système neurovégétatif:
Stress, angoisse, anxiété, états dépressifs, spasmophilie, irritabilité, oppression, troubles du sommeil, etc.

 

 

Système circulatoire:
Troubles circulatoires des membres inférieurs et supérieurs, congestions veineuses, hémorroïdes, oedèmes, palpitations, certaines hypertensions artérielles, tachycardie, suivi après chirurgie cardio-vasculaire, etc.

Système digestif:
Acidité gastrique, hernie hiatale, flatulences, ballonnements, troubles digestifs, troubles hépato-vésiculaires, constipation, diarrhée, colite spasmodique, etc.

Système gynéco-urinaire:
Suivi de grossesse, syndrome post-partum, énurésie, incontinence, cystite,  troubles de la ménopause, douleurs fonctionnelles du petit bassin, douleur pendant les rapports, etc. Prostatite, etc.

Systèmes ORL et pulmonaire:
Rhinites, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, déséquilibres, vertiges, céphalées, migraines, acouphènes, troubles de la déglutition, etc.

Pédiatrie:
Les différents problèmes du nourrisson et du jeune enfant après accouchement difficile - provoqué, retardé, séquelles de forceps, ventouse, césarienne - troubles du sommeil, agitation, manque de concentration, problèmes scolaires, dyslexie, état colérique, agressif, hypotonie, troubles digestifs, problèmes ORL, canal lacrymal bouché, scoliose, torticolis, etc.

Cette liste n'est pas exhaustive, vous pouvez consultez un ostéopathe du SFDO pour de plus amples informations.

Limites de l'ostéopathie

En posant son Diagnostic Ostéopathique Spécifique, l'ostéopathe recherche aussi "les diagnostics d'exclusion", c'est-à-dire les manifestations cliniques qui relèvent d'une autre discipline que la sienne (chirurgicale, médicale, kinésithérapique …) ou qui ne sont pas justifiables d'un traitement Ostéopathique utilisé seul.

L'Ostéopathie ne prétend pas tout soigner.
Elle ne propose pas de guérir :
Les maladies dégénératives : Cancer, Sida, Sclérose en Plaque, Parkinson, etc.
Les maladies génétiques : Mucoviscidose, Myopathie, etc.
Les maladies infectieuses, et/ou inflammatoire : Tuberculose, Polyartrite Rhumatoïde, etc.
Les fractures.

Cependant, même si l'ostéopathie ne peut avoir d'action sur ces affections, elle peut avoir une action sur les conséquences, en particulier la douleur, par la libération des tensions des structures environnantes. Dès lors, l'Ostéopathie sera un apport complémentaire qu'il ne faut pas négliger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans : osteopathie
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus